Poulet fermier Label rouge rôti, citron et pommes grenaille

Lorsque mes filles étaient petites, l’incontournable plat du dimanche midi était le poulet rôti avec des frites. C’était la garantie d’un repas plaisant, délicieux et qu’elles n’allaient pas rechigner à manger. Même si la routine peut avoir un côté pesant, se créer quelques rituels a aussi du bon et imprime à jamais dans notre esprit des souvenirs inoubliables. J’aime ce côté madeleine de Proust des repas en famille, réalisés avec de bonnes recettes que l’on pourra se passer de génération en génération. Je ne sais pas si je vieillis ou quoi (enfin…si), mais je n’arrête pas de parler de transmission ces jours-ci ! D’ailleurs quand j’étais enfant, mes deux grands-mères avaient un poulailler et nous n’ignorions rien de la provenance des poulets qui se trouvaient sur notre table. Je raconte souvent que ma grand-mère paternelle, qui tenait une pâtisserie, nourrissait ces gallinacées avec les invendus de la boutique ! Pas de bon grain mais de bons gâteaux (je vous promets que c’est véridique !). Elle oubliait juste parfois l’âge de ses poulets et ils étaient un peu durs au moment d’être cuisinés ! Aujourd’hui, j’achète mes poulets avec la mention Label Rouge parce que dans ce monde urbain qui est le mien, je n’ai pas de poulailler ! C’est pour moi la garantie d’un poulet de qualité, avec une chair ferme et goûteuse. Un numéro individuel d’identification permet de retracer la vie du poulet (d’une durée de 81 jours minimum), sa région d’origine et bien sûr la date limite de conservation. Dans cette recette, il a été fourré avec des oignons, de l’ail, du citron et du thym, ce qui a permis de conserver tout le moelleux de la chair. Une fois cuit, on retrouve dans le plat un beau jus plein de saveurs… mummm. Me voila repartie en enfance ! Et vous, quelle est votre recette de poulet préférée ?

poulet fermier label rouge

INGRÉDIENTS
Pour 4 à 6 personnes

  • 1 poulet fermier Label rouge de 1,5 kg
  • 4 branches de thym
  • 4 gousses d’ail en chemise
  • 1 oignon
  • 1 gros citron non traité
  • 2 cuillerées à soupe de cassonade
  • 2 cuillerées à café de paprika
  • 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive

Préchauffez le four à 210°C.
Déposez le poulet dans un plat allant au four.
Tirez un peu sur l’élastique entre les pattes (en la laissant en place) et fourrez le poulet avec le thym, les citron coupés en 8 morceaux, l’ail et l’oignon coupé en 4. Ce mélange permettra au poulet de rester moelleux.
Mélangez la cassonade et le paprika dans l’huile d’olive puis enduisez-en la volaille afin de rendre la peau encore plus gouteuse et croustillante.

poulet fermier label rouge

Salez et poivrez.
Enfournez pour 15 minutes puis baissez la température à 180°C.
Continuez la cuisson pendant 1h05.
Arrosez régulièrement avec le jus de cuisson en ajoutant 2 à 3 cuillerées d’eau si nécessaire.
Au bout d’une demie heure, retournez le poulet pour qu’il dore aussi de l’autre côté, puis au bout d’un quart d’heure, retournez-le de nouveau pour terminer la cuisson.
Sortez le poulet du four et laissez-le reposer 10 minutes sous une feuille d’aluminium afin de détendre les chairs avant de le découper.
Déglacez le plat avec un demi verre d’eau chaude en grattant bien les sucs.
Accompagnez avec des pommes de terre grenailles et de la salade.

poulet fermier label rouge et citron

poulet fermier label rouge

morceau de poulet fermier label rouge

Pour info, puisque vous avez été plusieurs à me le demander, le joli plat dans lequel se trouve mon poulet est de la marque Revol ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags : ,

Commentaires: 6

  1. LadyMilonguera 19 juin 2014 at 08:14

    Voilà qui fera un bien beau poulet dominical !

  2. Sophie Seite 19 juin 2014 at 11:17

    Exactement, Sandrine ! Bonne journée :)

  3. sabri34 19 juin 2014 at 11:23

    poulet ,pdts,c’est 1 de mes plats préféré,srtt avc l’ail en chemise,çà garde tte sa saveur!!excellent choix,,,,bn app,,,grs bisous

  4. bonapchezmamounette 19 juin 2014 at 21:46

    label rouge ne veut rien dire en fait, seulement que les gens payent comme pour les étoiles d’un restaurant. Le meilleur poulet et la vue du poulet est vraiment différente d’ici, c’est le poulet fermier mais le vrai car idem les gens appellent fermier alors que ce n’est pas fermier. Je ne dis pas qu’il n’est pas bon, loin de là, mais bon la pub pour ça… Ils ont vraiment besoin des blogs.

  5. Sophie Seite 20 juin 2014 at 18:21

    Je pense qu’il ne faut pas tout mélanger. Les restaurants ne reçoivent pas d’étoiles juste comme on a une étiquette. C’est le résultat d’un travail de qualité, qui a été jugé méritoire par sa qualité. De la même façon, le Label n’est pas apposé sur n’importe quel poulet et je vous assure qu’il y en a beaucoup que vous ne voudriez pas manger. C’est une garantie du respect d’un certain nombre de critères et il est toujours bon de le rappeler même sur les blogs…! Plus d’infos ici : http://www.volaillelabelrouge.com/fr/category/les-volailles/

  6. madem0isellem 26 juin 2014 at 22:05

    Hummmmmmmmm!!!!
    Ici aussi, le dimanche on aime le poulet rôti ! Avec des râpés de pommes de terre vosgiennes ou des frites !!! Mais notre plaisir le dimanche, en famille , c’est de l’acheter au marché.

Laisser un commentaire